[Infographie] Les éditeurs de logiciels français et le web

Par 21/02/2017Actualités

Le Panorama de la visibilité web des éditeurs de logiciels français est une étude de plus de 1000 éditeurs sur leur utilisation du web. De sa première édition parue fin 2016, nous vous avons résumé les principaux chiffres en une infographie :

infographie-2msens-panorama-2016-visibilite-web-editeurs-logiciels

Vous êtes libre de partager l’infographie sur vos pages web à condition de faire un lien retour sur cette page.

Tous les chiffres sont issus du Panorama 2016.

Transcript de l’infographie :

Les extensions de domaine

  • 59% des sites sont en .com
  • 35% sont en .fr
  • 6% sont en .net, .io, .eu, etc.

Le .com est pertinent pour une stratégie internationale globale.
Le .fr permet de localiser l’approche, mais requiert d’autres noms de domaines pour l’export.

Le HTTPS

7% des éditeurs de logiciels français ont un site en https

Depuis Août 2014, Google a annoncé que les sites en https seraient avantagés en SEO afin d’inciter à migrer.

La compatibilité mobile

  • 55% des éditeurs de logiciels français ont un site compatible mobile
  • 10 à 20% du trafic provient des mobiles en B2B

Depuis le 21 avril 2015, les pages compatibles mobiles sont officiellement avantagées par Google en SEO. Cela a même été renforcé le 12 mai 2016 avec une nouvelle mise à jour de l’algorithme de Google.

Les réseaux sociaux

  • 93% des éditeurs de logiciels sont présents sur au moins 1 réseau social
  • 87% des éditeurs de logiciels français sont présents sur LinkedIn
  • 65% des éditeurs de logiciels français sont présents sur Twitter

51% des marqueteurs B2B ont utilisé la publicité sociale en 2015 et 38% trouvent ce canal plus efficace qu’Adwords (étude Content Marketing Institute)

La qualité du contenu

  • 41% des pages des sites du Top100 des éditeurs de logiciels ont des contenus de faible qualité (en moyenne)
  • 29% des pages sont trop lentes à télécharger (en moyenne)
  • 10% des pages sont en erreur, comme par exemple une page 404 (en moyenne)
  • 37% des pages sont trop profondes, c’est à dire qu’elles nécessitent trop de clics pour y accéder

Les bonnes pratiques :

  1. L’expérience utilisateur doit être irréprochable
  2. Le contenu doit répondre à un problème de votre cible.
  3. Le contenu doit apporter de meilleures ressources tant par leur qualité que leur diversité.

Retrouvez tous ces chiffres dans le Panorama 2016.